Recettes autour du boudin: une soirée à l’atelier 750g


Mardi 29 novembre dernier, j’ai été convié par Olivier de Papa en Cuisine à participer à un atelier chez 750 g autour de la charcuterie. L’idée de ce genre d’atelier est en général pour une marque de faire connaître ou tester ses produits. En l’occurrence, c’était la  Fédération Française des Industriels Charcutiers, Traiteurs, Transformateurs de Viandes. Je vous en reparlerai plus bas. En tout cas, ce fut l’occasion de rencontrer des blogueuses et des blogueurs que je ne connaissais pas encore et d’autres que je fréquente déjà depuis un petit moment et de faire la connaissance du fameux Chef Damien! Une super soirée en tout cas, durant laquelle nous avons pu nous frotter à l’exercice amusant de la création de plat autour de plusieurs produits. Nous étions 4 équipes et chacune d’entre elles avaient sur son plan de travail des ingrédients. A nous d’inventer deux plats avec. J’étais dans l’équipe de Papa en cuisine, avec ma copine Béatrice de Cuisine en Folie et Thierry du blog Le Titi à la Cuisine.  Devant nous un ananas, du boudin noir et blanc, du gingembre, des pains pitas, de la crème Philadelphia et des légumes variés. Allez hop c’est parti pour les recettes!

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Duo de boudins et chutney ananas gingembre

INGRÉDIENTS ( pour environ 15 verrines)fict-web-111

  • 1 boudin noir (200 g)
  • 2 boudins blancs
  • 20 cl de crème fraîche
  • poivre du moulin
  • 1 carotte
  • coriandre
  • une dizaine de tomates cerises
  • huile d’olive
  • 1 gousse d’ail
  • 1 demi oignon
  • zestes d’un citron jaune
  • 1 morceau de céleri branche
  • 1 ananas
  • l’équivalent d’un gros pouce de gingembre frais
  • Mélange 4 épices en poudre
  • pains pitas
  • 30 g de beurre

ET APRES?

La crème de boudin noir fict-web-105

  • Défaire la peau du boudin noir et réserver dans un récipient.
  • Ajouter une gousse d’ail écrasée préalablement dégermée
  •  Ajouter les zestes de citron,
  • Ajouter un demi oignon émincé
  • Mélanger le tout
  • Faire revenir le mélange dans une poêle avec un filet d’huile d’olive à feu moyen pendant environ 4 à 5 minutes
  • Verser l’ensemble dans un blender, puis ajouter la coriandre, le céleri branche émincé, du poivre du moulin et les 20 cl de crème liquide.
  •  Mixer jusqu’à l’obtention d’une crème onctueuse.

La compotée ananas-gingembre fict-web-106

  • Déshabillez l’ananas et le couper en petits dés
  • Pelez l’équivalent d’un gros pouce de gingembre et le détailler aussi en petits cubes
  • Faites chauffer les 30 g de beurre
  • Ajoutez les dés d’ananas et le gingembre et laissez confire une bonne vingtaine de minutes. Je n’ai pas ajouté de sucre car le fruit était assez sucré.
  • Ajoutez le 4 épices pour relever le tout, poivrez et réservez

Ce n’est pas vraiment un chutney dans la mesure où il n’y a pas de vinaigre dans cette recette improvisée, l’idée était d’apporter un contraste de saveurs avec la crème de boudins

  • Coupez en lamelles le boudin blanc et faites le poêler rapidement dans un peu de beurre
  • Pelez et lavez une carotte et coupez en lamelle fines
  • Déposez sur une plaque recouverte de papier sulfurisé les tomates cerises
  • Arrosez le d’huile d’olive et passez les 10 minutes au four à 180° pour les confire légèrement

Le dressage

  • Dans des petits verres, placez une lamelle de boudin blanc à la verticale
  • A la poche à douille de préférence, versez la crème de boudin noir d’un côté et de l’autre côté la compotée ananas gingembre
  • Déposez une moitié de tomate cerise, une petite feuille de coriandre et plantez un bâtonnets de carotte

Les kebabs alsaciens

  •  pains pita

  • Philadelphia®

  • sucrine

  • céleri branche

  • tomates cerises

  • galantine

  • zeste d’un demi citron

  • 1 cm de racine gingembre

  • huile d’olive

  • sel

  • piment d’Espelette

    ET APRES? 

  • Passez les pains pitas dans une poêle chaude deux minutes sur chaque face.

  • Coupez en deux et réserver.

  • Dans un cul de poule, mélangez le Philadelphia® avec le zeste d’un demi citron, du gingembre râpé, et une pincée de piment d’Espelette. Salez

  • Émincez finement une branche de céleri.

  • Mélangez avec sel, piment d’Espelette, huile d’olive, et le jus d’un demi-citron.

  • Ciselez une sucrine,

  • Coupez les tomates cerises en quartiers,

  • Coupez une tranche de galantine en allumettes.

  • Tartinez l’intérieur de la pita de préparation au Philadelphia®,

  • Garnir de sucrine, de céleri, d’allumettes de galantine, et décorez avec les quartiers de tomate.

Un petit mot sur la FICT la Fédération Française des Industriels Charcutiers, Traiteurs, Transformateurs de Viandes car je souhaite rester objective même si j’ai été invitée à cet atelier pour tester leurs produits. Il se trouve que l’industrie de la charcuterie a été la cible d’une enquête de l’émission Cash Investigation, diffusée en septembre dernier, et que bon nombre d’entre nous l’avons vu. Le sujet a donc été abordé sans gène par les blogueurs. Vaste sujet que l’utilisation des nitrites de sodium, vous savez le fameux additif E250 qui donne la couleur rose à votre jambon, mais qui est aussi à l’origine de certains cancers. Bon officiellement l’utilisation des nitrites c’est pour nous protéger du botulisme et tuer les germes (euh…), favoriser la longue conservation etc etc… mais sans rentrer dans un débat sans fin, il est bon de noter tout de même que tout est question d’éducation et de dosage. Les danois savent faire des charcuteries sans nitrites mais la couleur rose du coup n’est pas dans l’assiette, ce que nos chères têtes blondes ont du mal à accepter par habitude. Pour ma part, j’achète du jambon sous vide, car cela dépanne, mais assez peu d’autre charcuteries et encore une fois l’idée est de ne pas en donner à tous les repas et de favoriser le frais dans nos assiettes. Nous sommes face à la schizophrénie du consommateur aussi, qui veut manger bon mais pas cher et qui est ancré dans ses habitudes. Un petit gros effort de la part des industriels est malgré tout souhaitable pour notre santé, et en attendant que les lobbies se décident à penser santé avant finance ( on a un peu de marge avant que ça arrive), à nous de faire les bons choix dans nos assiettes 😉 car dans cette affaire, tout le monde défend son point de vue. Au moins, nous avons pu en parler librement avec les représentants de la FICT, c’est déjà ça et le boudin était bon.

 

Publicités

4 réflexions sur “Recettes autour du boudin: une soirée à l’atelier 750g

  1. Quelle chance d’avoir pu participer à ça ! Ca devait être trop chouette 😉
    Tristement, comme tu dis, il y a des gros changement à faire, du côté des industriels tout comme du côté des consommateurs. On peut pas continuer à vouloir manger « pas cher » si on veut en plus que ça soit bon pour la santé.

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s