Salade folle de Pâques à l’ail des ours


Ma maman pour le déjeuner de Pâques nous a proposé en entrée une jolie petite salade fraîche et printanière dont je vous livre la recette.Rien de bien sorcier mais au final une entrée légère et savoureuse. Allez hop c’est parti pour la recette! 

INGRÉDIENTS (quantité à adapter selon le nombre de convives)salade de pâques

  • Salade mélangée (mesclun, roquette)
  • Herbes aromatiques (coriandre, ail des ours, persil plat, menthe)
  • Des billes de melon fraîches
  • Quelques tranches de magrets de canard
  • Des copeaux de parmesan ou des copeaux de fromage de brebis
  • Quelques graines de grenade
  • Suprêmes d’oranges sanguines et oranges classique
  • Des œufs de cailles
  • Huile d’olive
  • jus de citron
  • sel, poivre

ET APRES?

  • On prépare une vinaigrette toute simple avec huile d’olive et citron, sel, poivre
  • On lève les suprêmes d’oranges
  • On fait cuire les œufs de cailles
  • On lave la salade et les herbes
  • On égraine la grenade
  • On forme des billes de melon
  • Et hop on mélange tout ce beau monde joliment dans une assiette avant d’ajouter la vinaigrette

L’ail des ours n’est pas forcément facile à trouver, ma maman l’a trouvé chez son vendeur de champignons sur le marché de Sucy en Brie. L’ail des ours est de l’ail sauvage considéré comme une plante magique. On peut manger son bulbe et ses feuilles crus ou cuits. Il apparaît à la fin de l’hiver et au début du printemps et on le trouve dans les sous bois ombragés. On peut aussi le planter au potager (je vais essayer d’en trouver d’ailleurs). Bref un joli condiment à cuisiner.

Pour parfaire le repas de Pâques, mon père nous avait cuisiné le fameux gigot de 3 heures  et un sublime gratin dauphinois et j’avais fait deux belles tartes à la mandarine

Publicités

21 réflexions sur “Salade folle de Pâques à l’ail des ours

      1. Oui ce ne serait as étonnant. Il me semble après petite recherche internet en avoir déjà rencontré lors de nos ballades dans les bois! C’est de la famille de la tulbagia que l’on trouve sur nos balcons et, qui est aussi comestible! Merci…on se sent moins bêtes 😉

        Aimé par 1 personne

      2. par contre il faut faire attention d’après ce que j’ai lu à ne pas confondre avec d’autres plantes toxiques quant à elles, le muguet de mai et le colchique d’automne, moi aussi j’ai appris des choses du coup, comme quoi..

        Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s